Archives de l’auteur : Marie-Eve Leclerc-Dion

Comme la fois où je trippais pas tant que ça sur la fête des Pères.

Dimanche, jour de congé ou plutôt jour de corvées déguisé en jour de congé. Dimanche, jour du Seigneur ou encore jour du Mon-Dieu-que-le-weekend-a-passé-vite. Dimanche, jour pour faire: faire les commissions, faire l’épicerie, faire le ménage, faire le mort. Dimanche, jour … Lire la suite

Publié dans Mon nombril | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Comme la fois où je pensais que je pensais à rien.

Je suis une fan du silence. Je trouve que trop souvent on essaie de le combler. Pour s’étourdir. Par habitude. Par malaise. Quand mon coiffeur me demande: « As-tu vu des bons films dernièrement ? », je sais qu’on est rendus là, … Lire la suite

Publié dans Sans foi | Tagué , , , , | 3 commentaires

Comme la fois où Claude Auchu m’a fait lire du Camus.

Il y a plusieurs étapes dans la vie d’une jeune auteure. Il y a d’abord l’étape où tu n’assumes pas encore que tu écris: tu as clairement un sentiment d’imposteur et tu rougis quand on te fait des compliments. «T’exagères … Lire la suite

Publié dans J'aime lire | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Comme la fois où j’ai parlé de mon idéal masculin, de mes girl crush et de mon plus grand fantasme sur un blogue plus populaire que le mien.

J’étais un peu fière de moi quand j’ai trouvé le titre de cet article. Je me suis dit « Ça ça va être bon pour tes statistiques d’achalandage, fille. C’est digne d’une une du Journal de Montréal. Mais, t’aurais pas envie de … Lire la suite

Publié dans Mon nombril | Tagué , , , , , , , , , | 3 commentaires

Comme la fois où j’ai entendu « tête épaules genoux orteils » au Vietnam.

Parait que c’est souvent en voyage qu’on apprend à connaître la vraie nature des gens. Et que ça peut être risqué de voyager avec une bonne amie. Parait que c’est quasiment inmanquable qu’à un moment ou à un autre du … Lire la suite

Publié dans Vietnam | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Comme la fois où Michel nous a quittés.

C’est à la fin de l’été que nous avons appris la mauvaise nouvelle : Michel, mon beau-père, était atteint d’un cancer de l’oesophage. Détecté à un stade trop avancé, aucun traitement possible. Ma mère a osé poser la question qui tue : … Lire la suite

Publié dans Sans foi | Tagué , , , , , , | 8 commentaires

Comme la fois où j’ai rencontré Maurice.

Maurice, c’est mon voisin d’en face. Je ne saurais dire son âge exactement mais j’aurais tendance à y aller pour la jeune quatre-vingtaine. Il habite au deuxième étage d’un duplex et passe ses journées assis sur son balcon, à ne … Lire la suite

Publié dans Sans foi | Tagué , , | Laisser un commentaire

Comme la fois où je suis allée chez Ikea. Par un dimanche pluvieux.

Oui oui je sais, mauvaise idée d’aller chez Ikea un dimanche. Surtout quand c’est la fête à la grenouille. Mais je me suis dit que ça n’allait pas être long puisque je savais exactement ce que je voulais: deux cadres … Lire la suite

Publié dans Sans foi | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Comme la fois où j’ai coché un item sur ma « to do list » de 2011.

Comme plusieurs le font à la fin de chaque année, j’ai pris l’habitude de faire une « to do list » des choses que j’aimerais réaliser pendant l’année suivante. Voici la mienne pour 2011 : Me rappeler si la capitale du Brésil est … Lire la suite

Publié dans Mon nombril | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Comme la fois où j’ai vu ma vie défiler dans un taxi.

– Taxi Diamond bonjour.  – Oui, ce serait pour un taxi. – Ben mettons que je m’en doutais fille: on s’appelle Taxi Diamond pis j’ai pris la peine de répondre « Taxi Diamond bonjour », faque les chances que t’appelles pour un … Lire la suite

Publié dans Mon nombril | Tagué , , , , | 3 commentaires