Comme la fois où j’ai voulu connaître l’avenir.

Comme la fois où ma vie m’ennuyait un peu. Comme la fois où mon amie m’a proposé, pour me changer les idées, de m’emmener voir une diseuse de bonne aventure. Une diseuse de  bonne aventure qui “disait toujours des trucs supers positifs et encourageants sur la vie”, m’a-t-elle assuré en insistant sur le fait que “ce serait vraiment drôle et léger”.

Bien mieux qu’un “Viens, on va aller au Café Céramic peindre une tasse laide que tu vas oublier d’aller chercher quand elle sera cuite”, je dois avouer que le caractère ésotérique de l’activité ici proposée ne me déplaisait pas du tout. Il faut savoir que les “Aye, je pensais à toi justement!”, les “Tu parles d’un hasard!” et les “Sérieux, c’est quoi les chances??!” de la vie me rendent particulièrement heureuse. Pour être franche, j’ai peut-être même une légère propension à voir des coïncidences là où les autres n’en voient pas. Croiser une bonne amie à l’épicerie par exemple peut me paraître comme un signe du destin:

– Hein, Lucie??! Sérieux, c’est quoi les chances??!

– Ben Marie, on habite dans le même quartier.

– Ok mais on aurait quand même pu facilement se manquer. T’aurais pu être à la poissonnerie pendant que je faisais une danse du ventre dans l’allée des pots de yogourt.

– Ouin mais tu sais que je déteste le poisson.

Donc voilà, c’est avec un certain entrain que j’ai appelé la voyante pour prendre rendez-vous. Je m’attendais à un “J’attendais justement votre appel.” lorsqu’elle a répondu. Mais non, elle m’a plutôt demandé de lui apporter des salsifis lors de ma visite, une genre de carotte jaune qu’on peut facilement trouver au Marché Jean-Talon mais difficilement là où elle habitait. C’est donc armée de mes salsifis dans une main et de ma foi dans l’autre que j’ai cogné à sa porte le fameux jour J. Elle m’a immédiatement ouvert en me lançant un “Je vous attendais justement.” (wow, elle doit vraiment être bonne). Celle qui allait me prédire l’avenir a commencé par faire ma carte du ciel en fonction de ma date et de mon heure de naissance. Après m’avoir balancé quelques vérités qui ont renforcé mon “wow, elle doit vraiment être bonne”, la bonne diseuse de bonne aventure s’en est allée  d’une question plutôt innattendue:

Avez-vous déjà perdu un enfant?

– Quoi??

– Avez-vous déjà perdu un enfant?

– Euhhh, non.

– Une fausse couche ou un avortement peut-être?

– Non. Vraiment pas. Pourquoi vous me demandez ça?

– Ah non, pour rien.

– Ben là.

– Vous aurez peut-être juste un accouchement difficile.

– Ah, si c’est juste ça! (rire jaune salsifis)

La voyante a ensuite voulu me lire les lignes de la main. Elle a donc pris ma main pour l’examiner mais l’a aussitôt refermée:

– Je ne peux pas lire votre ligne de vie malheureusement, elle est brisée.

– Comment ça « elle est brisée »? Ça peut pas être brisé, j’y ai toujours fait super attention. Je l’ai même hydratée pis toute. Pouvez-vous la réparer?

– Ça marche pas comme ça. Elle est brisée parce que vous ne faites pas ce que le Bon Dieu a prévu pour vous. C’est à vous seule de trouver votre voie.

Voyant un peu ma mine déconfite, c’est en sortant son jeu de tarot qu’elle a tenté de faire diversion :

– On va regarder ce que les cartes ont de bon à dire. Est-ce que vous voulez tout savoir?

– Qu’est-ce que vous voulez dire « tout savoir »?

– Ben, est-ce que je vous dis tout, tout, TOUT.  Les mauvaises nouvelles, les drames, les morts…

– Euh…. comment je pourrais ben vous dire ça : NON! Pis arrêtez-moi ça tout de suite cette voyanterie… ce voyeurisme… cette clairvoyancerie-là. Arrêtez-moi ça tout de suite parce que chu ben trop jeune pour mourir pis si je vais mourir bientôt ben je veux juste pas le savoir.

– Mais non ma pauvre fille, vous n’allez pas mourir. Pas tout de suite en tout cas. Faut pas vous angoisser comme ça. Allez, on va vous changer les idées. On va regarder du côté de vos amours (long silence de concentration). Ah oui, je vois de l’amour.

– Mais encore?

– Je vois un homme. C’est un homme qui n’habite pas au même endroit que vous, mais pas trop loin.

– Ben y’habite où sinon?

– Vous habitez Montréal vous?

– Oui.

– Ben lui y’habite probablement Longueuil.

– Voyez-vous une tondeuse pis une piscine hors terre aussi?

Ok, on va se l’avouer: c’était n’importe quoi cette idée-là de vouloir connaître l’avenir. J’aurais plutôt dû aller me changer les idées au Café Céramic et peindre une tasse laide que j’aurais oublié d’aller chercher une fois cuite (moi aussi je suis capable de prédire l’avenir après tout). Je peux quand même affirmer que cette expérience m’a vraiment coupé toute envie de retourner un jour voir une voyante. Sauf bien sûr si elle s’appelle Christelle et qu’elle me lise l’avenir dans sa boule de Christelle. Parce que sérieux, c’est quoi les chances??!!

Cet article, publié dans Sans foi, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Comme la fois où j’ai voulu connaître l’avenir.

  1. sylvain dufresne dit :

    C’est moi qui vois des drôles de choses où t’as commencé tes 3 premières phrases avec comme la fois où…définitivement un moment marquant qui a sans doute causé une fracture de ta, ô combien hydratée, ligne de vie.

  2. Catherine Robert dit :

    Boule de Christelle! Ahaha ! C’est la meilleure ça !

  3. Jo Lavoie dit :

    T’en fais pas Marie, le future est simple…euh, la vie est bell.
    Bravo pour ton blogue, désolé pour ta ligne de vie.

  4. Emilie Forget dit :

    C’est drôle, j’ai un flash back de la dernière fois que je t’ai croisé, et que je prenais un Mojitos avec ma nouvelle date (qui est maintenant le père de mon bébé à venir dans 1 mois et demi, haha).

    Tu m’as dit: Sérieux, c’est quoi les chances de se croiser ici un jeudi soir, alors que t’es sur une date?!

    Et ben, le temps passe mais les choses ne changent pas tant😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s